Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LE LIVRE MARITIME AU SIECLE DES LUMIERES : Edition et diffusion des connaissances maritimes (1750-1850)

LE LIVRE MARITIME AU SIECLE DES LUMIERES : Edition et diffusion des connaissances maritimes (1750-1850)

Auteur : CHARON, A., CLAERR T., MOUREAU F.

Éditeur : P.U.P.S. Presses de l'Université Paris-Sorbonne

Année : 2004

L'histoire du livre, science récente, ne s'est guère intéressée jusqu'à présent à la masse considérable des ouvrages techniques, savants, professionnels ou d'usage quotidien que suscita depuis les origines de
l'imprimerie l'aventure maritime. Marchands, pêcheurs ou militaires avaient besoin d'un minimum d'ouvrages pratiques. Le développement considérable de la science nautique au XVIIIe siècle et l'engouement pour les récits de voyages maritimes, des Lumières au Romantisme, justifient la période choisie pour les études rassemblées dans ce livre. Marins, libraires et savants historiens d'aujourd'hui ont été en quête de ces livres de mer, depuis les modestes brochures de pilotage jusqu'aux somptueux atlas nautiques. Du milieu du XVIIIe siècle au milieu du siècle suivant, le marché du livre de mer fut assez atypique pour échapper parfois au monopole de l'édition parisienne qui s'imposait ailleurs : à un public particulier, ressources éditoriales originales. Cartographie, navigation,
construction navale, médecine de la mer : ces ouvrages techniques sont aussi analysés en fonction de critères particuliers, tels que la fonction de
l'illustration ou la rivalité avec le monde anglophone. Né à Brest dans le cadre du 250e anniversaire de la création de l'Académie de marine, ce livre comporte aussi un inventaire des livres de voyages conservés à la Bibliothèque municipale de cette ville.

TABLE OF CONTENTS :

Ouverture. Le livre maritime dans l’économie
de la librairie française, des origines au milieu du XVIIIe siècle, par François Moureau, professeur à l’Université Paris-Sorbonne et directeur du CRLV


PREMIERE PARTIE
L’édition du livre maritime

De la relation de voyage Dieppoise au traité de marine parisien, par Michel Vergé-Franceschi, professeur à l’Université de Tours

Le livre maritime au temps de Louis XVI, par Étienne Taillemite, inspecteur général honoraire des Archives de France

Le livre maritime dans le monde anglophone, 1750-1850, par
John Hattendorf, professeur à l’US Naval War College
(Newport, Rhode Island)

Les publications de l’Académie de Marine, par Catherine Junges, chef du Service historique de la Marine à Brest

Les impressions d’escadre françaises de la fin du XVIIe siècle au XVIIIe siècle, par Magali Vène, conservateur au département de la Réserve des livres rares, Bibliothèque nationale de France

Quel public pour le livre maritime dans le Paris du XVIIIe siècle ? Le livre maritime chez Claude-Antoine Jombert, par Annie Parent-Charon, professeur à l’École nationale des chartes

SECONDE PARTIE
La diffusion des connaissances maritimes par le livre

Les traités de construction navale français de 1750 à 1850 dans les collections du Musée national de la Marine, par Marie-Pierre Demarcq, responsable des Bibliothèques du Musée national de la Marine

Les ouvrages et manuels d’astronomie nautique en France, 1750-1850, par Guy Boistel, chercheur au Centre François-Viète à Nantes

Routiers et instructions nautiques, par Manonmani Filliozat-Restif, conservateur des Archives municipales
de Saint-Malo

Du Neptune françois au Pilote français: les atlas nautiques en France avant 1850, par Alain Morgat, conservateur à la Bibliothèque du Service historique de la Marine à Vincennes

Les livres médico-pharmaceutiques dans le Service de Santé navale, Yannick Romieux, conseiller scientifique de l’Ancienne École de Médecine navale de Rochefort

Les bibliothèques embarquées lors des voyages d’exploration français de la fin du XVIIIe siècle, par Hélène Richard, directeur du département des Cartes et Plans,
Bibliothèque nationale de France

La poésie didactique et la Marine de Louis XVI à Napoléon Ier. , La Navigation de Joseph Esmenard, par Jacques Gury, chercheur à l’Université Paris-Sorbonne, CRLV

Les relations dites apocryphes de voyages: l’exemple des voyages de Cook, par Michèle Polak, libraire, librairie Jean Polak, Marine et Voyages (Paris)

Gravures et dessins de marine du XVIIIe siècle, par Madeleine de Terris, bibliothécaire au département des Estampes et de la Photographie, Bibliothèque nationale de France

L’illustration du livre de voyage maritime au XVIIIe siècle, par Catherine Briand, étudiante à l’Université Paris-Sorbonne, CRLV

Conclusion de Jean-Pierre Poussou, professeur à l’Université Paris-Sorbonne

Pour commander en ligne

Publié dans BOOKS ON NAVIGATION AND HISTORY OF NAUTICAL ASTRONOMY | Lien permanent